This is an example of a HTML caption with a link phana.

LES DERNIÈRES FÊTES

les IVèmes Fêtes Médiévales (1999) - Le marc d'or de Montferrand

En 1999 les fêtes Médiévales de Dauphin d'Auvergne eurent pour théme:
"Le marc d'or de Montferrand"

En 1212, le comté d'Auvergne, le long du val d'Allier, a été en grande partie conquis par le roi de France. Mais à côté de cette Terre devenue royale, subsiste le deuxième comté, celui de Dauphin d'Auvergne, avec sa place la plus riche et la plus prestigieuse : Montferrand.

A la fin du XIIème siècle, Dauphin a confié Montferrand à sa femme, la comtesse G., décédée vers 1199, et à leur fils Guillaume. En 1225, Guillaume veut marier sa fille Catherine au sire de Beaujeu, en lui donnant Montferrand en dot. Mais il sait que sa seigneurie ainsi démembrée se trouve affaiblie et peut attirer les convoitises, notamment de l'évêque. Il souhaite donc la protéger en se rapprochant du nouveau roi de France. Louis VIII règne en effet depuis 1223 : il a succédé au redoutable Philippe Auguste son père.

De leur côté, les Montferrandais, qui jouissent des privilèges de leur charte depuis 1196, désirent développer leur ville en renforçant leurs foires, déjà réputées, pour en faire les plus importantes de la région.

Le comte Guillaume et les consuls de Montferrand partent ainsi ensemble à Paris au printemps 1225 pour négocier avec le roi. Louis VIII accepte leurs demandes respectives, mais en échange, il exige l'hommage solennel de Guillaume et le versement par les habitants, chaque année à la chandeleur, d'un marc d'or, c'est-à-dire 244 g d'or ou leur équivalent en monnaie courante. Cet impôt supplémentaire est ensuite régulièrement acquitté par les Montferrandais jusqu'au XVIII ème siècle, car il assure la primauté de leurs foires dans toute la région.


Josiane TEYSSOT Agrégée et docteur en en Histoire Médiévale



Les reconstitutions historique

Guillaume, Dauphin d'Auvergne reçoit en son château les huit consuls de Montferrand. Il doit en effet les entretenir d'une affaire importante : le mariage de sa fille Catherine avec le sire de Beaujeu : il pense donner en dot sa châtellenie de Montferrand.

Les délégués de la ville sont inquiets, ce changement pourrait susciter les convoitises et notamment celles de l'évêque de Clermont. Guillaume en est conscient aussi désire-t-il prêter hommage au roi de France Louis VIII afin de mettre Montferrand sous la protection du souverain. Cela ne rassure pas pour autant les consuls qui craignent que le roi n'en profite pour amoindrir les privilèges de leur cité. C'est pourquoi, Dauphin leur propose de l'accompagner dans son voyage afin qu'ils puissent directement plaider leur cause.

Après une semaine de voyage, Guillaume et les quatre consuls délégués par les habitants arrivent dans la capitale. Le roi de France, en compagnie de sa femme Blanche de Castille, des enfants royaux et de ses officiers, reçoit tout d'abord Dauphin d'Auvergne. Ce dernier expose au souverain les raisons de son voyage. Louis VIII accepte de prendre Montferrand sous sa protection et invite Guillaume à lui rendre hommage sur l'heure. Le roi consent par ailleurs à recevoir dès le lendemain les consuls qui l'ont accompagné.

Vivement impressionnés, les quatre consuls pénètrent enfin dans le palais royal. Après avoir offert moult cadeaux au roi en témoignage de leur fidélité, ils exposent leurs craintes et demandent au souverain de bien vouloir leur accorder sa protection et maintenir leurs foires comme les premières et plus importantes de la région. Louis VIII consent à faire des habitants de Montferrand des bourgeois du roi, il assure par ailleurs la primauté des foires : tout marchand étranger doit vendre en premier lieu ses produits sur les marchés montferrandais.

Tout cela ne va pas sans contrepartie et le souverain réclame outre l'hommage des habitants, le paiement annuel d'un marc d'or. Les consuls sont surpris : la somme est colossale, elle représente en effet 10 à 20 % des revenus du consulat. Néanmoins, après mûre réfléxion, ils se plient à la volonté du souverain.

Les consuls et leur Dauphin sont de retour à Montferrand. Tous les habitants sont réunis et attendent impatiemment le récit des événements. Les consuls énumèrent les différents avantages accordés par le roi mais hésitent à leur avouer que la ville est désormais taxée d'un impôt supplémentaire. A cette annonce, les réactions sont en effet très vives, mais Dauphin les tempère en expliquant aux habitants que la taxe sera rapidement amortie par les avantages qu'elle procurera à chacun. Effectivement, le marc d'or fut payé régulièrement jusqu'en 1731, date de la réunion de Clermont et de Montferrand, attestant ainsi, combien ces privilèges accordés en 1125, furent avantageux pour Montferrand.

 

Fêtes médiévales 2018
Fêtes médiévales 2017 – Santé et bien-être au Moyen Age
Fêtes médiévales 2016 – Les bâtisseurs
Fêtes médiévales 2015 – Les métiers anciens
Fêtes médiévales 2014 - La Légende du Roi Arthur
Fêtes médiévales 2013 - Les Templiers et Montferrand
Fêtes médiévales 2012 - Jean de France, Duc de Berry
Fêtes médiévales 2011 - Les Jeux au Moyen Âge
Fêtes médiévales 2010 - La guerre du pain et la création du grenier à sel
Fêtes médiévales 2009 - Le sac de Montferrand
Fêtes médiévales 2008 – Les foires de Montferrand
Fêtes médiévales 2007 - La lèpre à Montferrand
Fêtes médiévales 2006 - Montferrand vendu...
Fêtes médiévales 2005 - Du Guesclin à Montferrand
Fêtes médiévales 2004 - Les prisonniers de la tour Bonan
Fêtes médiévales 2003 - Le mariage royal de Philippe le Hardi
Fêtes médiévales 2002 – Les faux monnayeurs
Fêtes médiévales 2001 - Le feu de Montferrand
Fêtes médiévales 2000 - L'an mil en Auvergne
Fêtes médiévales 1999 - Le marc d'or de Montferrand
Fêtes médiévales 1998 - La venue d'Henry II, roi d'Angleterre
Fêtes médiévales 1997 - Le mariage de Guillaume d'Auvergne
Fêtes médiévales 1996 - 7ème centenaire de la Charte de Montferrand

 

 

 

                               Il était une fois Montferrand 2013.
Tous droits réservés.
Site réalisé par Bluepage.fr